01 / 01

ACTUALITÉS

La Tribune, 10 juillet 2019 : « Alzheimer : REGEnLIFE lève 3 M€ pour booster son dispositif médical »

par REGEnLIFE
Août , 22

Lien direct

REGEnLIFE annonce qu’elle vient de lever 3 M€ pour financer les développements et études pour son dispositif médical contre la maladie d’Alzheimer. La medtech montpelliéraine a été récemment labellisée par Occitanie Tech Seed.

La medtech montpelliéraine REGEnLIFE annonce à La Tribunequ’elle vient de lever 3 M€ auprès d’un pool de business angels et family offices. Ces fonds s’ajoutent à la labellisation accordée quelques jours plus tôt par le consortium Occitanie Tech Seed qui lui permet, pour un an, de lever jusqu’à 250 000 € d’obligations convertibles par effet de levier auprès de bpifrance.

Une synergie d’effets

Ces financements permettent à REGEnLIFE de poursuivre les développements en cours autour de son dispositif médical pour les patients atteints de la maladie d’Alzheimer : ce dernier se constitue d’un casque et un plastron abdominal, qui permet de stimuler les patients par photobiomodulation.

« Cette étude nous permet de mieux comprendre sur quels volets cette technologie agit sur le patient car il y a plusieurs paramètres à prendre en compte : aspects neurocognitifs, comportementaux, biologiques, imagerie, etc. Les dispositifs existants sur le marché fonctionnent par stimulation magnétique transcrânienne, à laquelle nous rajoutons la photonique (technologie permettant de générer et contrôler des photons, les particules de lumière, ndlr). Cette synergie d’effets permet d’agir sur l’axe cerveau-intestin, en ciblant les deux, avec un impact sur le microbiote intestinal », explique Guillaume Blivet, dirigeant et cofondateur de REGEnLIFE.

Le dispositif fait l’objet d’une étude pilote conduite avec le CHU de Montpellier pour en valider la sécurité d’usage, et qui devrait se terminer en fin d’année. En cas de résultats concluants, une étude pivot (équivalent de phase 3 en pharmacologie) sera lancée pour en vérifier l’efficacité thérapeutique. À ce titre, la levée de fonds bouclée par REGEnLIFE se double de la création d’une société d’investissement dédiée à la medtech, appelée à financer les phases ultérieures de ce programme de recherche jusqu’à la mise en marché.

Un contexte porteur

REGEnLIFe est une des rares medtechs d’Occitanie à s’inscrire dans un nouveau champs de recherche et d’innovation en santé actuellement en forte accélération : le microbiote, constitué par l’ensemble des micro-organismes (bactéries, microchampignons, virus, etc.) vivant dans un environnement spécifique chez un hôte (intestin, cerveau, peau, etc. chez l’homme).

« Il y a une effervescence chez les créateurs de start-ups et les investisseurs autour du microbiote car les découvertes se multiplient  depuis trois ans : elles permettent de mieux comprendre son rôle dans la régulation biologique. C’est une tendance mondiale dans une perspective de diagnostic et de thérapeutique », rajoute Guillaume Blivet.

De plus, REGEnLIFE développe une nouvelle approche technologique alors que les solutions thérapeutiques classiques contre l’Alzheimer sont marquées par un très haut niveau d’échec : pour cette raison, le gouvernement a décidé de dérembourser, depuis l’été 2018, la totalité des médicaments disponibles. Or la France compte plus d’un million de malades, avec 225 000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année.

REGEnLIFE a été créée en 2016 à Montpellier. La medtech compte 12 salariés, avec trois recrutements prévus dans les mois à venir.

Anthony REY

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *